Institut de Recherche sur les Composants logiciels et matériels pour l’Information et la Communication Avancée - USR 3380 du CNRS


Nos tutelles

Nos partenaires

Rechercher





Accueil > Recrutements

Transmissions optiques à ultra haut débit

  • Type d'offre

    Stagiaire(s) en laboratoire

  • Date de recrutement

    A partir du 1er mars 2017 jusqu'au 31 juillet 2017
    Attention! Il est trop tard pout postuler à cette ofrre.

  • Durée

    4 à 6 mois

  • Contacts
  • Niveau stage

    M1 (master 1ère année) - M2 (master 2ème année)

  • Encadrants

    E. R. Andresen, L. Bigot, A. Tandje, Y. Quiquempois (PhLAM-Photonique)
    L. Clavier, R. Kassi, C. Loyez, D. Gaillot (IEMN-CSAM) 

  • Mots Clefs

    Traitement du signal / Communications numériques / Fibres optiques

  • Rémunération

    ~500€ par mois (à discuter selon le niveau du stagiaire)

  • Description de l'offre

    l’objectif du projet est de mettre au point un traitement MIMO 4x4 et d’intégrer celui-ci à la chaîne Telecom. Les tâches prévues sont :

    • Caractérisation et modélisation du canal : afin de développer les bons algorithmes pour récupérer l’information, il est nécessaire de caractériser les propriétés du canal multimode. Si les propriétés optiques de la propagation sont bien maîtrisées, l’impact sur les signaux en bande de base demande encore à être étudié, en particulier les non linéarités et les dispersions modales.
      • Mise en place d’un protocole de caractérisation du canal.
      • Mesures et analyses.
    • Volet transmission : mise au point d’un code Matlab qui réalise un traitement MIMO 4x4 sur données simulées et mesurées :
      • Développement Matlab du MIMO 4x4 avec séquence d’apprentissage.
      • Développement Matlab du MIMO 4x4 aveugle.
      • Optimisation du temps d’exécution du code (exploration des algorithmes de recherche les plus performants/les plus adaptés).
      • Mise en œuvre pour transmission sur les modes LP11a et LP11b d’une fibre multi-mode à cœur circulaire ; ou les modes OAM+ et OAM- d’une fibre multi-mode à cœur annulaire.

  • Contexte de l'offre

    Au sein de l’IRCICA, le constat a été fait qu’il était nécessaire de concrétiser, par des tests de transmission de données dans des conditions proches de l’utilisation finale, les travaux effectués sur le développement et la caractérisation de composants. Ceci explique qu’en 2015 un ensemble d’équipements dédiés à la génération et l’analyse de signaux optiques modulés en phase ou en amplitude (on parle de chaîne Telecom) furent implantés à l’IRCICA dans une salle dédiée. L’acquisition de ces équipements a été l’occasion de mettre en place un partenariat privilégié avec la société Tektronix, conduisant à la création du « Laboratoire Européen d’Innovation pour l’Optique et les Sans Fil ». La chaîne Telecom est devenue opérationnelle fin 2015 et des transmissions à des débits aussi élevées que 256 Gbit/s (32 Gbaud en modulation 16-QAM multiplexée en polarisation) ont été testées et validées sur fibre monomode. La chaîne est désormais opérationnelle pour tout projet portant sur la transmission sur fibre monomode et un traitement MIMO 2x2 qui compense le brouillage des deux états de polarisation est disponible. Cette configuration se prête également à des tests de transmission sur une classe spéciale de fibre faiblement multi-mode, celle où tous les modes sont non-dégénérés, c’est-à-dire qu’ils n’échangent pas d’énergie entre eux.
    En 2016 le banc existant a été complété, via l’EQUIPEX FLUX, de manière à permettre la génération et la détection de deux longueurs d’onde simultanément (512 Gbit/s soit 2x256 Gbit/s ). La chaîne est désormais en mesure de générer et détecter deux signaux complètement indépendants. Ce banc ainsi complété va permettre d’étendre les tests de transmission à toute classe de fibres faiblement multi-modes dans laquelle il existe, de manière générale, des modes dégénérés par groupes de deux. Les échanges d’energie à l’intérieur de chaque groupe fait que, pour retrouver l’information originale, un traitement MIMO 4x4 est nécessaire. Ceci représente une montée en complexité par rapport au traitement MIMO 2x2 du cas précédent. Même si le traitement MIMO est très largement utilisé dans la communication sans fil, il n’est pas directement transposable à la communication fibrée.


Voir: Tous les recrutements , Stage ( L1 , L2 , L3 , M1 , M2 , ING )
Thèse , Post-doct , Professeur , MCF , Chercheur