Institut de Recherche sur les Composants logiciels et matériels pour l’Information et la Communication Avancée - USR 3380 du CNRS


Nos tutelles

Nos partenaires

Rechercher





Accueil > Recrutements

Exploring the Sensors Networks / Multi-Level Design and Sensors Networks

  • Type d'offre

    Stagiaire(s) en laboratoire

  • Date de recrutement

    A partir du 1er mars 2017 jusqu'au 31 juillet 2017
    Attention! Il est trop tard pout postuler à cette ofrre.

  • Durée

    4 à 6 mois

  • Contacts
  • Niveau stage

    M2 (master 2ème année) - Ingénieur

  • Encadrants

    X. Le Pallec - C. Dumoulin (Cristal)
    L. Clavier (IEMN)

  • Mots Clefs

    Génie Logiciel, Électronique, Facteurs Humains

  • Rémunération

    ~500€ par mois (à discuter selon le niveau du stagiaire)

  • Description de l'offre

    Les équipes CSAM et Carbon collaborent depuis moins d’un an au travers de projets concernant des tables connectées (dans le contexte de Lilliad), du totem ou du chariot Intelligent. Des discussions, est apparu que la problématique d’une liaison trans-préoccupations/outils est aussi très présente dans le domaine des réseaux de capteurs. S’ajoute une autre barrière récurrente qui est la difficulté de spécifier facilement la topologie d’un réseau de capteurs afin de l’intégrer dans un outil. Par « facilement », nous entendons sans devoir nécessiter une charge cognitive importante pour traduire ce type de topologie dans la sémantique des outils généralement utilisés. Ce sont ces deux aspects que nous voulons traiter dans ExSeNe : un formalisme de modélisation dédié et l’application de CarbonX.

  • Contexte de l'offre

    L’assemblage de capteurs en un réseau a pour objectif de fournir des informations ou des services de haut niveau issus de l’inférence de données/services de plus bas niveau. Mener des travaux de recherche sur les réseaux de capteurs ou en concevoir, c’est faire face à une imbrication de préoccupations différentes (interférences, épuisement de leur source énergétique, stratégie collective de distribution de données) et ce, à différents niveaux d’abstraction. Prendre en compte plusieurs préoccupations dans des chaines de conception logicielle ou de simulation est l’un des objectifs de l’Ingénierie Dirigée par les Modèles, discipline du Génie Logiciel. Cette discipline est dans une phase d’industrialisation et donc de passage à l’échelle. C’est dans ce contexte que les approches actuelles montrent des faiblesses. L’absence d’attention aux facteurs humains fait partie des origines de celles-ci : l’utilisation difficile de grands modèles, le passage automatisé d’une préoccupation à une autre, l’absence de traçabilité, une utilisabilité laissée de côté, etc.
    Nous partons du principe (observé par des enquêtes de terrain) que de nombreuses activités ou sous-activité commencent par une liste d’idées écrites sur une feuille de papier, un tableau ou un éditeur de texte. Ce sont ces idées qui vont se dériver dans un ou plusieurs aspects du développement. Ce mécanisme n’a jamais été, à notre connaissance, implanté dans une chaine d’outils afin d’avoir une traçabilité humainement supervisable du début à la fin.
    Le principe de CarbonX est de disposer d’un bloc logiciel de listes d’idées à tout moment et présent dans n’importe quel outil de la chaine logicielle. Chaque idée peut être intégrée (glisser-déposer) dans l’espace de travail de chaque outil, et chaque intégration de ce type (i.e. instanciation) est assistée selon la nature du texte de l’idée. Un lien entre chaque idée et ses instanciations (dans les différentes préoccupations) est conservée : à chaque modification, les concepteurs seront avertis des répercussions possibles dans les autres espaces de travail. A eux, de faire ou non des modifications en conséquence.


Voir: Tous les recrutements , Stage ( L1 , L2 , L3 , M1 , M2 , ING )
Thèse , Post-doct , Professeur , MCF , Chercheur